Fév 25

Lola Toubas et Marion Boucan

(Cliquez pour agrandir)

Je trifouille mes archives, et je retombe la-dessus, et je retombe sur le texte dont j’ai issu ce dessin, et je le relis, et j’ai très envie de le remettre, juste parce que c’est très beau. Et puis d’un coup, je me demande ce que devient son auteur, Septième, et merde elle me manque…

Lola-toutbas

Lola-toutbas n’était pas le genre de petite fille que l’on remarque ou dont l’on se souvient, plus tard. Discrète, ailleurs, solitaire, elle avançait dans la vie sans doute dans l’ombre des autres. Pas assez sûre d’elle, la voix basse et les yeux au sol, elle donnait l’impression de ne pas être là où il fallait, peut-être un peu trop mûre, peut-être un peu trop triste. Elle n’était jamais chef et lorsque les capitaines composaient leurs équipes, ou que l’on organisait des groupes pour des exposés, elle se faisait encore plus petite. Elle disparaissait.

Elle n’avait qu’une amie, Marion-boucan. L’autre face de la lune. Marion-boucan était bavarde pour deux. ça tombait bien, parce que Lola-toutbas ne parlait pas. Marion-boucan s’habillait de noir tous les jours, quand Lola-toutbas mariait sans jamais les accorder toutes les couleurs. Elles ne se quittaient pas, elles n’aimaient personne et n’avaient besoin de personne, après tout.

Et puis un jour quelque chose a basculé dans la vie de Lola-toutbas. Quelque chose de si violent que Lola est restée trois jours enfermée dans sa chambre. Quelque chose de si sale que Lola s’est mise à pleurer et se laver plusieurs fois par jour. Lorsqu’au quatrième jour, Lola est sortie, elle pensait qu’elle ne pourrait jamais assez frotter, et que tout le monde verrait.

Mais personne n’a rien vu. Même pas Marion-boucan.

Alors Lola-toutbas a quitté Marion-boucan et s’est faite de plus en plus petite. La voix de plus en plus basse et les yeux de plus en plus au sol. Jamais en face. Lola-toutbas a ravalé ses larmes. Elle a fait une grosse pelote de haine et lui a laissé une place, quelque part dans le ventre. Lola-toutbas a continué comme ça. Pour le monde autour, les choses n’ont rien changé. L’adolescence.

Lola-toutbas a eu le choix, plusieurs fois. Mais même mourir, elle n’y arrivait pas. Elle s’est battue comme elle pouvait. Elle s’est choisie d’autres boucans, d’autres regards, dans lesquels elle pourrait se refléter, différemment. Au fil des jours elle a démélé la pelote de haine, tout doucement. Il en reste toujours. Mais ça prend moins de place. ça fait moins mal.

Maintenant qu’elle est grande, Lola-toutbas aimerait que tout le monde sache. Elle voudrait dire aux gens de la regarder dans les yeux, de la regarder en vrai. Elle a laissé l’amour entrer. Elle a laissé la vie entrer. Même si quelquefois, certains matins, certaines nuits, Lola-toutbas pleure encore sans rien dire. Et son coeur bat si fort qu’elle pense qu’elle n’est pas assez forte pour rester debout. Qu’elle va tomber. Qu’elle tient en équilibre depuis des années, mais qu’un jour elle va tomber.

Je suis sûre qu’il y en a beaucoup, des petites Lola-toutbas. Juste leur donner la main. Juste attendre qu’elles s’endorment. Les voir. Et c’est pas si facile. Elles se font toutes petites. On ne voit qu’une mèche de leurs cheveux sur les photos.

® Septième


Si tu veux rajouter une réflexion intelligente... c'est par là !
Fév 21

jojo le rhume

Note : ce dessin idiot n’est dû qu’à Tatiana, qui a l’oeil très mal placé des fois, et qui a cru que mes mouchoirs en papier dans mon dessin précédent faisaient une robe de mariée… Non mais j’vous jure, c’est vraiment n’importe quoi… Ben du coup, ça me plait !!! 🙂

Sinon, mon rhume va quand même mieux, mais j’ai toujours le nez bouché…


Si tu veux rajouter une réflexion intelligente... c'est par là !
Fév 16

asiatic Raoulette - My Brown Sugar

(Cliquez pour agrandir, c’est du 300 dpi !)

Suite à la republication du dessin des squelettes, ben vlan, j’ai eu de nouveau envie de me remettre à ca ! La différence se voit pas trop, mais cette fois-ci, pour les contours, j’ai recouru à une technique dispensée par Sa Sérénissime Géniallissime Millésime Princess H, technique que lui ont enseigné des moines Shaolin du Larzac, alors j’peux pas vous dire comment j’ai fait, c’est secret…

Alors oui, elle a des couettes, elle est rousse, donc si vous vous posez la question, c’est bien Raoulette version plus grande… J’adore faire ça !

Comme d’habitude, j’ai toujours plein d’idées de détails, et je suis pas foutu de les mettre en pratique… Mais en même temps, je me dis que ca encombrerait de trop… Alors je me limite. Mais j’aime beaucoup le parapluie, j’ai réussi à faire ce que je voulais. La couleur me plait bien aussi.

De manière générale, j »aime beaucoup réaliser ce genre d’illustrations, car ca permet de se séparer un peu de certains tics ou habitudes qu’on chope à force de faire toujours la même chose. Et puis coloriser sur ordinateur, c’est génial, aucune peur de se planter !

Comme je disais encore récemment lors d’une séance de méditation avec Son Altesse Dessinatrice :

« La vie, c’est pas comme les ordis. On peut pas faire Ctrl-Z.
Ou Pomme-Z si t’es sous Mac… »

A méditer…


Si tu veux rajouter une réflexion intelligente... c'est par là !
Fév 14

gros rhube

Investissez dans Kleenex…


Si tu veux rajouter une réflexion intelligente... c'est par là !
Fév 9

la loose au boulot

Et en plus, c’est contagieux, la loose…


Si tu veux rajouter une réflexion intelligente... c'est par là !



« Si t'en veux du vieux...